• Institution Les Sarments - L'honneur par dessus tout
    L'honneur par dessus tout
  • Institution Les Sarments - Le mérite avant tout
    Le mérite avant tout
  • Institution Les Sarments - L'excellence pour tous
    L'excellence pour tous

Historique de l'Institution LES SARMENTS

Après dix ans d’enseignement des Lettres classiques dans une école française prestigieuse de Rome, je me suis aperçu très vite de la faible culture générale des élèves de lycée, de leurs difficultés à appréhender les grands textes classiques, de leur incapacité profonde à rentrer dans la complexité, la subtilité et la beauté d'une langue qui n'était finalement pas la leur... Corneille, Racine, Molière leur étaient tout à fait étrangers… sans parler des auteurs philosophique ni des classiques latins ou grecs… Étrange univers ? non, mais plutôt étrangers dans cet univers que plus de dix ans de scolarité n'ont pas su rendre familier à ces enfants... Pourquoi nos générations actuelles n'ont-elles plus accès aux richesses de notre culture française qui a pu être enviée par tant d'autres pays ? Pourquoi cette génération est-elle incapable de faire des exercices ou de mener une réflexion que des générations précédentes, à leur âge, étaient capables de faire ? Pourquoi les manuels antérieurs aux années 60 sont-ils devenus inaccessibles dans les classes de primaire et de secondaire ? Les réponses à ces questions, j'ai fini par les trouver en me plongeant dans les manuels scolaires des années 50, que l'on peut trouver chez les bouquinistes et dans les vides greniers, vestiges poussiéreux et méprisés par les adeptes des pédagogies nouvelles tout imprégnées d'idéologie ou bien en discutant avec ceux qui ont été sur les bancs de l'école de la République : écoutez-les vous dire avec plein d'humilité et de retenue modeste qu'ils n'ont jamais été au-delà du fameux « certificat d'études » ! Combien de fois, j'ai eu honte, en tant qu'enseignant, de voir les futurs bacheliers que je préparais ne pas savoir même répondre à un quart des épreuves du « certif » !

J'ai donc choisi de construire non pas contre, mais à côté : de reprendre les bons vieux manuels, les bonnes vieilles méthodes qui ont fait leurs preuves et « sur des pensers nouveaux » d’écrire « des vers antiques » (André Chénier). Un seul avantage...mais qui fait toute la différence : une entière liberté dans les méthodes, dans le recrutement des enseignants et des familles, dans la transmission de ce qui nous semble vrai, beau et bien. C’est ainsi qu’est née l’Institution Les Sarments qui compte aujourd’hui trois écoles maternelles, trois écoles primaires et un collège !

Olivier LEFEVRE
Directeur LES SARMENTS

Témoignages des parents

Secondaire (Collège)

Voir les témoignages

Pour nous contacter :

Suivez-nous !